Face Making

Le blog de l’artiste peintre franco-américaine Gwenn Seemel. Les articles sont en anglais et en français, et souvent ils sont bilingues.

Comment vivre de son art

2011 . 11 . 24 - Comments / Commentaires (12)

un livre sur le marketing de l'art


En 2013, j’ai publié un livre sur le marketing de l’art.  Pour lire le livre gratuitement, allez ici, et, pour acheter le PDF, allez ici.



Il y a deux ans, j’ai donné une conférence sur la manière dont je gagne ma vie, et j’ai publié mes notes pour cette conférence sur mon blog.  Ci-dessous, les notes sont traduites en français…



Gwenn Seemel, artiste française et américaine

J’aimerais dire que tout ce que vous avez à faire pour vivre de votre art est de faire des œuvres exceptionnelles, mais ce n’est pas le cas.  D’abord, créer les œuvres n’est que la moitié de l’effort: l’autre moitié est d’exposer l’art.  De plus, les œuvres n’ont pas besoin d’être mieux que médiocres pour être vendues.  La négociabilité de l’art réside, en grande partie, dans sa présentation.


Présenter vos œuvres.

- Dans le monde moderne, l’art est vu surtout en reproduction.  Cela veut dire que photographier vos œuvres d’une manière professionnelle est essentiel.

- Des cartes de visite et un site sont nécessaires pour une présentation professionelle.

- Votre confiance en ce que vous faites influence comment le public le perçoit.  Je sais que mes clients sont attirés par mes œuvres, mais ils sont aussi intéressés par moi et par ma carrière.  Une partie de l’achat de mes œuvres est le soutien des arts en général, et, si les clients potentiels vont investir dans mon art de cette manière, j’ai besoin de les donner une certaine confiance dans mes capacités.

- Je ne travaille pas avec une galerie commerciale, mais quand les gens me demandent qui me représente je ne dis pas «personne».  Je dis «je me représente moi-même.»



La présentation de votre travail et de vous-même fait partie de vivre de votre art, mais ce n’est qu’un début.  Une fois que vous vous présentez bien, il y a quatre étapes pour transformer cet éclat et cette confiance en soi en une carrière:


1) Créez beaucoup d’art.

- La plupart d’artistes ne crée pas assez d’œuvres.  Faire beaucoup d’art, c’est apprendre plus sur votre médium et genre en développant votre voix en même temps.

- Créer l’art en série est très utile, côté esthétique et côté business.  En travaillant de cette manière, j’examine plus profondément mes intérêts, ce qui m’aide à créer le meilleur travail possible sur un thème.  Et, peut-être plus important encore, faire une série me permet de m’engager avec mon public.  Au lieu d’essayer de se perdre dans un de mes tableaux, une personne peut apprécier de nombreuses facettes de la même question et s’immerger pleinement dans le thème.


2) Montrez le meilleur de ce que vous faites.

Si vous ne créez que trois œuvres, vous allez les exposer tous les trois même si elles ne sont pas les meilleures que vous auriez pu faire.  Si vous en faites vingt, vous pouvez facilement couper les trois plus faibles et avoir encore dix-sept superbes œuvres à montrer!


3) Soyez sympa.

C’est nécessaire pour vendre n’importe quoi, mais, parce que l’art est souvent considéré comme un luxe, la convivialité joue dans la vente énormément.

- Comment encourager le public à faire attention à votre art?

- Le lieu.  La meilleure manière de voir l’art c’est «en direct.»  Exposer son œuvre est essentiel.  Le choix du lieu va déterminer qui viendra à l’exposition.  Certaines personnes ne metteront jamais les pieds dans une galerie, mais elles aiment être surprises par l’art dans leur café du coin.  Pour en savoir plus sur tout ce qu’il faut considérer quand vous exposez votre art, regardez ici.

- La publicité.  Au début de ma carrière, un groupe de théâtre à Portland m’a demandé de créer les images de publicité pour leur saison 2004-2005, ce qui veut dire que leur budget marketing a été utilsé pour mettre mes images partout dans la ville.  Cela m’a aidé à établir mon œuvre dans le coin.  On dit qu’il faut trois coups sûrs avant que le consommateur remarque un produit consciemment.  Le groupe de théâtre a contribué au premier coup pour mon art pour beaucoup de Portland.

- La presse.  Je ne dépense pas de l’argent sur ​​les pubs: c’est beaucoup mieux d’apparaître dans la presse sans avoir payé.  Quand quelqu’un d’autre parle de votre travail, c’est que votre travail vaut la peine.  Vos communiqués de presse doivent être courts, et ils doivent aussi mettre en évidence le fait qu’il sera facile de raconter une histoire irrésistible sur votre art.  C’est là que créer des œuvres en série devient très utile.  Au lieu de dire «je peins des supers portraits» je dis «je peins des portraits d’immigrés américains mélangés avec des personnages de la culture américaine, et tous ces images ensemble représentent notre identité américaine.»  Une de ces déclarations inspire un article plus que l’autre.

- Les CVs.  Où donc envoyer ces communiqués de presse?  Une des meilleures manières pour répondre à cette question est en allant voir les CVs de tous les artistes que vous admirez.  Il est probable que si un journaliste a écrit à propos d’un artiste, il écrira sur un autre.  Les CVs peuvent aussi vous fournir avec des idées pour des lieux d’exposition et des bourses potentiels.

- Les vernissages.  Ils sont d’excellentes occasions pour se faire des amis, et ils sont trop souvent ratées par les artistes.  Côté public, c’est décevant d’aller à un vernissage et ne pas avoir la possibilité de parler avec l’artiste.  Côté artiste, les vernissages sont un excellent moyen de renouer avec d’anciens clients et de rencontrer de nouvelles personnes ainsi que d’apprendre comment vos œuvres réussissent ou non.  Pour en savoir plus sur comment être un artiste sociable, allez ici.

- Un autre aspect d’être sympa nécessite que vous soyez un peu comme le FBI.  Je note les déails les plus importants de mes conversations avec mes clients, et cela veut dire que quand je les vois de nouveau je ne repars pas à zéro.

- Il faut trouver des raisons pour rester en contact avec les clients.  Souvent mes ventes viennent des clients qui commandent un autre tableau ou des gens qui achètent une œuvre après avoir parlé avec un de mes clients.  Ainsi, quand je rappèle à mes anciens clients que je suis toujours là, ce n’est pas seulement agréable pour eux et pour moi: c’est rentable!  Une des mes manières de me réintroduire dans leur vie est de leur demander si je peux emprunter une œuvre que j’ai fait pour eux sur commande afin de l’exposer dans une galerie.

- J’offre en cadeau beaucoup de mes œuvres, mais seulement à certaines personnes.  À première vue, cela ne semble pas être la meilleure façon de faire du business, mais, dans les huits dernières années, j’ai constaté que mes amis et ma famille sont mes meilleurs alliés dans le monde du marketing.  Plus que quiconque, ils ont m’ont aidé—à la fois en m’invitant à souper chez eux quand je n’avais pas beaucoup d’argent et en faisant la promotion de mon art.  Si je leur offre des œuvres en cadeau, c’est pour qu’ils aient quelque chose de plus personnel à applaudir.

- Ceci dit, tous mes sujets signent des contrats pour modèles—même mes amis.  Les accords écrits donnent confiance à mes amis et à mes clients: ils leur montrent que je vois bien le mérite de mes œuvres.

- Travailler sur commande.  Ma recommandation: acceptez-le avec plaisir et saisissez tous ses complexités ou ne le faites pas!

- Vos prix ​​décident qui peut acheter vos œuvres, mais, peut-être plus important encore, comment votre art est perçu.  Si votre clientèle potentielle peut le soutenir, élevez vos prix.  Cela vous gagnera plus d’argent et, ce qui est assez surprenant, plus de respect.  Pour en savoir plus sur comment mettre un prix sur votre art, cliquez ici.

- En fin de compte, si vous êtes sympa, vous n’auriez jamais besoin de persuader les gens d’acheter vos œuvres. Tant que vous vous assurez que les gens savent ce que vous faites, vous pouvez être tranquil.


4) Répétez.

- La différence entre les gens que nous connaissons comme artistes aujourd’hui et les gens dont l’œuvre a été oubliée n’est pas le talent: c’est le travail et la persévérance.  Les artistes sont ceux qui sont toujours là.

- Le refus fait partie de la vie d’un artiste.  Je cherche toujours des lieux d’expositon, des prix, et des clients potentiels, ce qui signifie que dans ma vie quotidienne je suis vulnérable au refus.  Ce n’est pas très amusant, et le seul moyen que j’ai trouvé pour faire face à cela est la règle du «2 pour 1



Vivre de votre art fait de vous un meilleur artiste. C’est la vérité et c’est la raison pour laquelle je partage mes théories et mes expériences.

Pour voir tous les postes qui ont à voir avec le business de l’art, visitez cette section de mon blog.


UN PEU SUR LE MÊME SUJET:
- How to start selling art / Comment commencer à vendre son art
- On being picky about who buys my art / Choisir qui peut acheter mon art
- Defining success as an artist / Définir la réussite en tant qu’artiste


CATÉGORIES: - TOP POSTS - En français - Business of art - Events -



Vimeo     YouTube     Twitter     GooglePlus     LinkedIn     Pinterest     Facebook     RedBubble     Bloglovin


(12) Comments / Commentaires: Comment vivre de son art

PIDDIU Mélissia...

Article passionnant, tu viens de compléter les choses qu’ils me manquaient à savoir. Je vais essayez de garder en mémoire tes conseils ^^

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

Je suis contente de pouvoir aider un autre artiste.  Bon courage!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Misa Kouassi...

bonjour gwenn
n etant pas du tout bonne avec la promotion de mon art et malgre mon joli chemin et tremblement emotionnel…je me suis toutjours occupper plus de montrer lart comme facteur de development et aussi encadrer lartistes pour favoriser une concience creative en accuillant l artiste gratuitement pour echange formation e experience d inter action…je me suis dit que apres quinze d engagement il faaut que je mem fasse ma page ou un blog pour faire connaitre mon art car j en ai besoinnnnnnnnnnnnnnnnn..donc merci pour ces conseil je vais faire en sorte de faire de mon mieux..et si tu passe au cap vert et si tu as des amis ils sont les bienvenue a mon village creatif…a tres bientot..merci.misa

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

You’re very welcome, Misa!  Bon courage!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Krystel Lavallée-Raby...

J’aimerais obtenir des conseils et savoir si mes oeuvres sont succeptible d’être vendue, si oui comment et à quel prix.

Merci

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

Ce ne serait pas à moi de le dire, ni à qui que ce soit.  C’est quelque chose qu’on découvre en créant ses oeuvres et en faisant tout ce qui est décrit dans cet article!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Kim...

merci Gwenn pour ce partage passionnant de ton expérience.
J’aime explorer la peinture animalière et il se trouve que j’ai aussi découvert le plaisir de travailler sur les portraits humains.
très contente de découvrir ton travail qui renouvelle mon approche de ces deux grands domaines.
Etre toujours présent… je l’ai découvert dans mon travail actuel mais je n’ai jamais osé être “présente” pour l’art. Il est temps.
et c’est un énorme plaisir de rencontrer une personne qui dit des choses dans lesquelles je me reconnais.

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

Ça me fait beaucoup de plaisir de partager ce que je fais—surtout quand cela me permet de trouver d’autres personnes qui me comprennent et qui trouvent quelque chose d’utile en ce que je fais!  Thank you!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

cynthia...

Bonjour, je souhaiterais savoir ce qu’est exactement le “contrat pour modèles”. Doit-on le faire à chaque vente d’une oeuvre? Que doit-il comporter?
J’en profite pour vous remercier,vos conseils me sont très utiles.

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

Okay, Cynthia!  Je vais traduire tous mes contrats et en faire un poste.  Je vous envois un courriel dès que c’est fait! smile

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Ele Nuki...

Merci pour cet article qui m’a mis du baume au coeur pour ne pas lâcher prise et continuer à me battre pour me faire exposer. Genial!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Gwenn...

You’re welcome, Ele!  Thank you for your kind words!

--- -- - --- - ---- - - --- ----- -- -

Add a comment / Ajouter un commentaire

Name / Votre nom:

Email / Votre e-mail:

(Visible only to Gwenn / Visible uniquement pour Gwenn)

URL / Votre URL:

(Optional / Facultatif)

Comment / Commentaire:

(You can use / Vous pouvez utiliser: < a >, < b >, < i >)

 Remember me for next time. / Retenez mes coordonnées.

 Email me new comments. / Abonnez-moi au fil de discussion.

Please enter the characters you see below / Veuillez rédiger le mot que vous voyez ci-dessous: