Face Making

Le blog de l’artiste peintre franco-américaine Gwenn Seemel. Les articles sont en anglais et en français, et souvent ils sont bilingues.

Comment je protège mes œuvres d’art contre la copie sur l’Internet

2012 . 03 . 29 - Comments / Commentaires (2)

- -—[English version]—- -

Je suis ces six étapes pour m’assurer que mes œuvres d’art ne soient pas volées sur l’Internet:

1) Soyez original.

Je cherche à créer des œuvres si originales que tout le monde sait tout de suite qui en est l’auteur.

2) Vendez seulement l’art «en direct.»

J’ai renoncé à l’idée que les reproductions d’art doivent être vendues, et je m’intéresse plutôt à créer des œuvres d’art qui valent la peine d’être appréciées en personne.

3) Poursuivez la reconnaissance par des moyens novateurs.

On ne m’a jamais volé une image d’un de mes tableaux en prétendant que l’auteur était quelqu’un d’autre. Ceci dit, on a déjà utilisé mes images sans aucune mention de mon nom, et, quand j’étais au courant, j’ai abordé la situation comme une opportunité pour parler de la culture libre sur mon blog. Cela peut même servir à envoyer chez moi les internautes qui cherchent l’autre—celui qui utilise mes œuvres.

4) Apprenez à apprécier l’imitation.

Assez souvent, on crée des images qui ressemblent aux miennes, et j’adore ça!

5) Ne présumez pas que l’on imite votre style.

En général, c’est difficile d’être sûr que quelqu’un imite le style de quelqu’un d’autre.

6) Soyez clair sur ce que vous attendez de l’Internet.

Je fais de mon mieux pour que tout le monde connaisse mes opinions sur les droits d’auteur. En bas de chaque page de mon site, il y a un visage souriant au lieu d’un ©. Cliquez sur le visage et il vous emmène à une page où j’explique mes convictions.

Les humains n’ont jamais voulu payer pour toutes les idées ou images qu’ils utilisent, et ils n’arrivent même pas à reconnaître l’auteur de chaque idée ou image qui fait partie de leur culture personnelle. J’aimerais dire que je me souviens toujours de le faire, mais ce n’est probablement pas le cas. C’est trop compliqué de retrouver les origines de tous les bouts de culture qui constituent ma culture personnelle—les idées auxquelles je crois et les images et autres œuvres d’art que j’apprécie.

Vous pouvez menacer de poursuites en justice et vous servir d’astuces pour rendre vos images en ligne impossibles à copier avec un clic droit, mais ce n’est qu’enterrer votre tête dans le sable. Nous avons toujours vécu dans un monde open source: c’est le monde que nous avons construit.



Nessa

Nessa Liberté 2010

Ceci n’est pas mon image. C’est à dire que cette image à été créée avec une image numérique d’une de mes œuvres—celle-ci—mais c’est une amie qui a fabriqué cette image. Elle sait tout faire avec Photoshop, et elle adore se mettre dans des endroits étranges (visuellement, je veux dire). J’ai été flattée qu’une de mes œuvres ait merité un visage de Nessa!

Puis, de toute manière, tout le monde sait bien que l’auteur c’est ni Nessa ni moi. Cette Liberté ne tient pas un flambeau, mais elle appartient néanmoins à Frédéric Bartholdi, l’homme qui a conçu La liberté éclairant le monde, un monument connu sous le nom de la Statue de la Liberté.

Mais Bartholdi n’a pas inventé quelque chose de nouveau avec son monument non plus. Il s’est inspiré de pleines de différentes idées et surtout du Colosse de Rhodes, une énorme statue avec un flambeau qui a probablement représenté la liberté en agissant comme un phare pour les navires arrivant au port de Rhodes où la statue se trouvait dans le 3ème siècle avant notre ère. Il a voulu créer une version de Columbia (la personnification féminine des États-Unis) influencée par un peu de tout, de La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix jusqu’à la déesse romaine de la liberté.

C’est un mash-up qui déchire!  Bartholdi était tellement hip-hop.

Est-ce vraiment une telle déception que la culture s’inspire de la culture du passé pour faire une nouvelle culture? Est-ce une surprise? Pour ma part, j’ai l’intention d’encourager ce genre de chose.


UN PEU SUR LE MÊME SUJET:
- Scarcity and abundance / La rareté et l’abondance
- Why I make art / Pourquoi je crée l’art
- About competition / Sur la concurrence


CATÉGORIES: - Français - TOP POSTS - Business of art - Uncopyright -


Si vous souhaitez recevoir des mises à jour chaque fois qu’il y a un nouveau poste sur ce blog, vous n’avez qu’à promettre au moins $1 par mois sur Patreon!



(2) Comments / Commentaires: Comment je protège mes œuvres d’art contre la copie sur l’Internet

-- PIDDIU Mélissia -- 2012 . 03 . 30 --

C’est tellement ce que je pense, une inspiration incessante de toutes nos productions artistiques, de manière consciente ou inconsciente.

--- -- - --- - ---- - ---- - --- - -- ---

-- Gwenn -- 2012 . 03 . 31 --

Encore une fois, tu le dis beaucoup mieux que moi! smile

--- -- - --- - ---- - ---- - --- - -- ---

Add a comment / Ajouter un commentaire

Name / Votre nom:

Email / Votre e-mail:

(Visible only to Gwenn / Visible uniquement pour Gwenn)

URL / Votre URL:

(Optional / Facultatif)

Comment / Commentaire:

(You can use / Vous pouvez utiliser: < a >, < b >, < i >)

 Remember me for next time. / Retenez mes coordonnées.

 Email me new comments. / Abonnez-moi au fil de discussion.

Please enter the characters you see below / Veuillez rédiger le mot que vous voyez ci-dessous: