Le crime contre nature

Cliquez sur les images pour les agrandir.

bald eagle, un pygargue a tete blanche great white shark, un  grand requin blanc painting of a blue marlin fanfin seadevil painting of a blue whale painting of a peacock painting of a mandrill panther chameleon two zebras painting of european rabbits reindeer leopard slugs mating painting of Coho salmon painting of elk painting of white-throated sparrow two clownfish painting of bluehead wrasse European mole spotted hyena gray wolves renard roux painting of two gray squirrels African mantis mating camel with young camel Bynoe's gecko painting of komodo dragon kangaroo with joey seahorse hip-pocket frog male emu with emu chick Dayak fruit bat emperor penguin, father and baby painting of three crows painting of meerkats lioness attacking a warthog painting of a mosquito female ring-tailed lemurs fighting painting of a bee two male giraffes necking painting of two gulls courting painting of two dolphins two bonobos kissing painting of two macaques two peach-faced lovebirds two male mountain gorillas painting of killer whales painting of a snake ball painting of a walrus bighorn sheep black rhinoceros and baby african bullfrog two grizzly bears with their babies two black swans elephants painting of some doves painting of a pigeon

novembre et décembre 2012 ainsi que janvier 2013 à Place, Portland, USA

Le crime contre nature est à la fois une collection de peintures et un livre, qui est disponible ici.

J’ai toujours pensé que j’aurais un jour des enfants. Je n’étais pas particulièrement investie dans ce futur mais j’avais l’idée vague que c’était quelque chose que je ferais.

Puis, il y a quelques années, j’ai reçu un diagnostique d’endométriose, une maladie qui cause l’infertilité chez de nombreuses femmes. Tout à coup, un avenir qui m’avait pas vraiment inspiré est devenu important. Le peut-être-jamais de ce futur m’a mise dans un esprit de dois-je-même-essayer.

On me disait partout que l’envie de se reproduire est primordiale, mais je n’étais pas convaincue. Je me suis tournée vers la nature pour chercher les origines de nos suppositions. Pour commencer, tout ce que j’ai trouvé, c’était la version animale de la comptine «l’amour vient en premier, puis vient le mariage, ensuite vient le bébé dans le landau».

Puis petit à petit, j’ai dénoué le mystère de cette formule apparemment universelle. J’ai commencé à comprendre que peut-être les hommes et les femmes de science qui décrivaient le comportement des animaux étaient eux aussi immobilisés dans une version élémentaire de la normalité comme je l’étais. Et j’ai commencé à trouver des scientifiques qui ne l’étaient pas.

En faisant des recherches, j’ai élargi ma question. Ce n’était pas seulement l’histoire de faire un bébé. Cela concernait tout ce que nous considérons comme naturel chez les femmes et les hommes.

En dépit de mes recherches, il n’était pas question de contrôler si je pouvais ou non avoir des enfants, mais je pouvais décider d’avoir un livre pour enfants. Alors je l’ai fait. Le crime contre nature est ce livre, et c’est aussi une série qui peut être exposée comme une version du texte qui permet au public de se plonger physiquement dans le livre en le lisant. Quel que soit le format, le livre ou l’exposition, Le crime contre nature est conçu pour l’enfant qui vit en chacun d’entre nous. Pour celle ou celui qui n’a pas encore ressenti l’obligation de se conformer, qui peut encore considérer les possibilités infinies de la vie.


 
Crime Against Nature, livre par Gwenn Seemel

Le crime contre nature le livre

Le livre comprend toutes les images et le texte présenté ci-dessus ainsi qu’une introduction par le biologiste de l’évolution Joan Roughgarden.

La version imprimée (dans l’anglais originel) est en vente au prix de $50, frais d’expédition internationale compris. Envoyez-moi un e-mail si vous avez des questions.

Ajouter au panier

$50




Le crime contre nature, livre numerique de Gwenn Seemel

Le crime contre nature le livre numérique


La version électronique de ce livre est en français et vous pouvez le lire gratuitement sur ce site ici ou sur Facebook sous forme d’album photo. Il existe aussi une version PDF que vous pouvez télécharger au prix de $6.

Ajouter au panier

$6






BoingBoing

capture d’écran de BoingBoing


« Les questions en jeu ici sont sérieuses et potentiellement gênantes, mais le livre est léger, ludique, et non pas moralisateur. »

— - Maggie Koerth-Baker, BoingBoing, janvier 2013 -- - l’article en anglais





Hyperallergic

capture d’écran de Hyperallergic


« Les aperçus de l’extravagance réelle du monde naturel que Seemel a illustré sont fascinants. »

— - Allison Meier, Hyperallergic, avril 2013 -- - l’article en anglais





Symbiartic

capture d’écran de Scientific American

« [Le livre] nous rappelle que si nous avons tendance à nous tourner vers la nature pour trouver des réponses sur ce qui est ‘normal’...il est clair que la nature ne juge pas. »

— - Kalliopi Monoyios, Scientific American, mai 2013 -- - l’article en anglais




About Sexuality

capture d’écran de About.com


« [Le livre] est beau et singulier et bizarre, et il ne manquera pas de susciter une conversation. »

— - Cory Silverberg, About.com, juin 2013 -- - l’article en anglais









Pour en savoir plus sur la réalisation du Crime contre nature, visitez cette section de mon blog. Là, vous trouverez des articles ainsi que des vidéoblogs comme celui-ci.











Le crime contre nature affiche

affiche pour Le crime contre nature



Cette affiche est une autre présentation du Crime contre nature. Elle réunit l’image de l’œuvre avec le texte pour créer un mème qui résume le but du projet: faire voir qu’on connaît moins au sujet de ce qui est naturel qu’on ne croyait!

Pour voir d’autres affiches, allez ici.








Le développement de ce livre et de cette série a été parrainé par plein de gens adorables et par le Regional Arts and Culture Council.